Le Grand Dole, territoire hydrogène

Autour du site industriel d’Inovyn (ex Solvay) de Tavaux, c’est dans le Grand Dole que se structure la filière hydrogène, qui apparaît aujourd’hui comme un élément prometteur incontournable de la transition énergétique.

Énergies nouvelles

L’engagement de Solvay-Inovyn, qui produit annuellement 10 000 tonnes d’hydrogène, permet au Grand Dole d’asseoir sa position de territoire d’hydrogène. C’est aussi le terrain d’expérimentation de véhicules professionnels à pile à combustible de La Poste depuis plusieurs années.

L’entreprise Mahytec est spécialisée dans l’étude, la production, la caractérisation et l’intégration de réservoirs d’hydrogène destinés aux applications mobiles et stationnaires. Lauréat du Concours Mondial d’Innovation en 2015, Mahytec propose des technologies haute et basse pression ainsi qu’une solution alternative combinant les modes de stockage.

L’Institut de stockage de l’hydrogène

Actuellement en phase de préfiguration active, l’Institut de stockage de l’hydrogène (ISTHY) réunit des collectivités, des industriels, des universités et des organismes tels que le Pôle Véhicule du Futur et des agences œuvrant dans le domaine de l’hydrogène.

Prochainement implanté sur Innovia, cet Institut deviendra le centre français d’essais d’homologation et de requalification des systèmes de stockage ; il sera également un centre de formation et de recherche et développement pour permettre d’anticiper les évolutions de la filière.

Des projets concrets en phase de pré-industrialisation

Porté notamment par La Poste, le Grand Dole et Solvay, en lien avec d’autres partenaires régionaux et nationaux, le projet MobilhyTest termine avec succès sa phase de validation opérationnelle pour la distribution du courrier effectuée avec des véhicules électriques équipés de pile à combustible hydrogène.

L’association Apristhy, qui réunit les principaux acteurs de la filière sur le territoire, participe activement à des projets d’importance tels que :

• le dossier régional ENRgHy et notamment le projet VHycTor pour le transport d’hydrogène industriel déjà comprimé, et ses usages multiples sur le territoire comme les bus urbains à pile à combustible en service régulier.

• le projet NewMHyLL pour la production d’hydrogène renouvelable à partir d’hydroélectricité en partenariat avec EDF (implantation de la première station de distribution d’hydrogène).