Lavangeot

Inséré entre l’autoroute A36 et le canal Rhin-Rhône, entre le Bois de Côte et le bois de Romange, le territoire communal s’étend sur 241 ha et les altitudes s’échelonnent entre 207 et 247m.

Le territoire se caractérise par une plaine agricole ouverte qui se raccroche aux massifs forestiers du Sud-Ouest. Ces deux ensembles sont connectés par le vallon du Martinet, ruisseau qui traverse le territoire communal et accueille de part et d’autre le village de Lavangeot.

Lavangeot serait né au haut Moyen-âge, autour d’une église médiévale érigée au 12è siècle. Jusqu’à la fin du 17è siècle, le domaine et les terres de Lavangeot constituent un bien propre des comptes de Bourgogne. Durant cinq siècles, le fief de Lavangeot suit donc les vicissitudes de l’histoire bourguignonne et comtoise, se transmettant d’héritage en héritage, sans jamais qu’une résidence comtale n’y soit établie.

Si Lavangeot n’a jamais accueilli de château féodal ni de grande demeure seigneuriale, la commune recèle pourtant un petit patrimoine historique digne d’intérêt pour sa mise en valeur du cadre de vie. L’église, de style gothique, est dédiée à Saint Maurice. On peut noter comme éléments notoires de son architecture : un clocher typique comtois, une nef plafonnée et une clé de voûte avec un écu. A l’intérieur, se trouve un reliquaire et un bénitier du 17è siècle, des statues de bois polychrome et de pierre du 16è et 17è et de l’orfèvrerie des 17è et 18è siècles.

La mairie de Lavangeot