Loup-garou

Quel était ce loup qui inquiétait à l'automne 1573 les habitants d'Amange, près de Dole ? Etait-il homme ou animal ? En tous cas, un monstre, un loup-garou qui déchiquetait cruellement les enfants du village avant de les dévorer. Au point que le parlement permit aux villageois " de s'assembler avec épieux, hallebardes, piques harquebuses et austres bâstons" pour chasser la bête. La famine régnait en cette époque et la cannibalisme était à craindre.
Après la découverte du corps d'une fillette que le loup avait "dépoillée et mangé portions de la chair de ses cuysses et bras et non content en avoir porté portion à sa femme", les soupçons s'orientèrent sur Gilles Garnier, ermite dans la forêt de la Serre. Qui finit par avouer ses crimes avant d'être brulé "tout vif et son corps réduit en cendres".
Ce coin du Jura est aujourd'hui un joli sentier pédestre, où depuis 1997 s'organise un grand jeu de piste en famille, avec chasse au loup-garou, procès en tenue et bûcher devant lequel on danse.

Le sentier du Loup-garou à Amange.

Un lieu insolite du Grand Dole issu du ''Petit précis de curiosités le long de la ligne TGV''. Un ''dictionnaire de curiosités'' signé Blandine et Philippe Sauter, aux éditions Néo éditions, qui ont exploré durant plusieurs mois les 12 agglomérations de la métropole Rhin-Rhône à la recherche de lieux insolites ou marquants par leur originalité. Sur les 250 lieux sélectionnés, 21 sont dans le Grand Dole.