Spécialisations chimie, plasturgie, micro-techniques

Chimie-plasturgie

Installée dans le Jura depuis 1930 et leader des polymères spécifiques, SOLVAY figure parmi les plus importantes plates-formes chimiques de France. Le site industriel compte 1 700 personnes entre les salariés de SOLVAY, INOVYN et ceux des entreprises sous-traitantes.

Les activités PVC du site de Tavaux sont opérées par INOVYN (Groupe Ineos) qui se classe parmi les trois leaders mondiaux du PVC.

Constituée principalement de PME qui travaillent essentiellement en sous-traitance, la plasturgie régionale se distingue grâce à ses compétences en micro-plasturgie et son excellente maîtrise technologique.

Le site Solvay-Inovyn à Tavaux.

Micro-mécanique et micro-techniques

Si C&K Components (450 personnes) conçoit et produit ici 500 millions de switches par an pour les marchés de l’automobile, du médical, de l’avionique, de l’électricité ou de l’industrie, un réseau de PME spécialisées dans la mécanique, les machines-outils et les micro-techniques réalisent aussi des composants et des ensembles pour des secteurs à forte valeur ajoutée. C’est le cas d’IDMM, spécialiste de l’usinage de précision et de Cylindre qui fabrique dans le Grand Dole des pièces pour l’aéronautique et le médical.

Partenaires pour l’innovation

Dans le périmètre des pôles de compétitivité Plastipolis et Microtechniques, les entreprises peuvent renforcer leur démarche d’innovation en lien avec les laboratoires de recherche et les centres de transfert, notamment avec l’Institut FEMTO-ST (750 ingénieurs-chercheurs), l’un des plus grands laboratoires publics dans le domaine des Sciences pour l’ingénieur. Son centre de développement technologique FEMTO ENGINEERING accompagne les projets dans les domaines de la micro-fabrication, du nano-usinage, du temps-fréquence ou des smart systems.

À retenir

  • Bourgogne - Franche-Comté est la première région industrielle de France, 17 % de l’emploi total relevant de l’industrie.
  • 4 700 emplois industriels dans le Grand Dole.
  • L’École Nationale Supérieure en micro-mécanique et micro-techniques de Besançon (à 30 minutes) est la seule école française proposant des formations d’ingénieurs alliant mécanique, mécatronique et micro-technologies.